La femme et son image dans l’œuvre de Victor Segalen

Un homme insatisfait et une aspects

Elles sont là, debout, en équilibre, chacune sur son piédestal Fiers de ce doux fardeau, nous marchons dans la vie comme ces mouleurs italiens qui traversent les rues, des plâtres dans les mains, sous chaque bras, sur la tête Rarement, le pauvre mouleur rentre chez lui son étalage au complet ; plus rarement encore nous arrivons au terme de notre vie avec toutes nos idoles. Alphonse Daudet, La dernière idole 46 [ D'où je serai tenté de conclure que l'homme de génie qui décrie une erreur générale, ou qui accrédite un grande vérité, est toujours un être digne de notre vénération. Denis Diderot.

14 personnes ont commenté son annonce :

Segalen ne choisit pas, d'une manière logique, de chanter ou de dénigrer la femme, car, selon lui, elle présente des caractères ambivalents. La femme aurore diverse. Cet écrivain la conçoit ainsi comme une énergie tantôt positive, après-midi négative. En effet, quelle que bien son attitude face à l'homme, la femme agit sur lui. Elle apparaît alors soit comme une source avec beauté et de plaisir pour l'homme, soit comme la cause première avec ses maux. Cette vision de la femme, rarement contradictoire, et qui n'est pas simplement manichéenne, révèle la abondance du regard de l'auteur, qui puise son inspiration dans la variété du monde. Nous pouvons lire dans Le Germe, texte inédit de V.